Qui mieux que vos kopines peuvent vous conseiller?
RSS FaceBook Twitter
Accueil BD Kopines Pour Elle Pour Lui Pour Enfant Idées cadeaux Le Mag

Interview de Maxime Chattam, part 3

Interview de Maxime Chattam, part 3

Dossier

Dernière partie de l'interview de Maxime Chattam : il répond à la question que beaucoup de lecteurs se posent : mais où va-t-il chercher toutes ces idées glauques ??

Interview de Maxime Chattam, part 3

Vos personnages sont très attachants, notamment dans la Trilogie du mal. Comment construisez-vous vos personnages ? Vous vous inspirez de votre entourage ?

Non je ne m’inspire pas de gens que je connais. J’invente tout même si je rajoute un peu de moi dans certains personnages. Il y a quand même une exception. Dans les Arcanes du chaos, je cherchais à présenter mon personnage féminin de manière plus originale. Dans la première scène, elle est dans sa baignoire et répond aux questions d'un magazine. En fonction de ses réponses, le lecteur découvre son profil. D’emblée, un visage m’est venu, celui de l’actrice Eva Green. J'ai essayé de m'en détacher mais c'était impossible. Finalement, j'ai décidé d'assumer cette influence et de m'en inspirer. Mais c'est la seule fois où c'est arrivé.

Vous vous attachez à vos personnages ?

Oui ça arrive. Je m’attache à certains personnages comme celui de Faustine, le personnage féminin principal dans Leviathan. Et du coup, j'ai du mal à leur faire subir des choses horribles ! (rires ...)

Quand on lit vos livres, on ne peut pas s’empêcher de penser : mais comment fait-il pour avoir de telles idées en tête ? Certaines scènes sont vraiment violentes !

(Rires…) Le pire en terme de violence, c’est Predateurs. Si vous ne l’avez pas lu, vous n’avez rien lu de hard chez moi ! C’est vrai que les gens se prennent en pleine tête la violence de certains passages. Pour moi, c’est différent. Je réfléchis longuement aux scènes qui doivent toujours servir l’histoire du tueur et expliquer son profil. Il faut que la violence ait un objectif.

Mais vos scènes de crime sont toujours atroces. La victime ne se fait jamais trancher la gorge d’un coup de rasoir rapide !

Oui c’est vrai mais c’est la réalité des crimes. Et même si je décris un coup de rasoir sur la gorge, je vais le décrire de manière effroyable, parce qu’un meurtre est effroyable. Pour moi c’est important d’aborder le rapport de l’homme à la violence. Ecrire une scène de meurtre est un processus assez long, je n’ai pas subitement l’idée d’une scène horrible. D'ailleurs, c'est plutôt rassurant, surtout pour ma mère !

Votre mère vous lit ?

Oui oui elle me lisait un peu au début mais je crois que maintenant elle a un peu peur !

Pouvez-vous nous parler de votre prochain roman « Le Requiem des Abysses » ?

Il sortira début mai. C’est la suite directe de Leviathan qu’il faut avoir lu pour apprécier Le Requiem des Abysses. Quand j’ai commencé à travailler sur Léviathan, je me suis rendu compte que l’histoire était trop dense et qu’elle fonctionnait en deux parties. Elle raconte la vie d’un romancier qui cherche à écrire un roman policier. Confronté à un crime, il va avoir la possibilité d’explorer cette réalité mais aussi prendre le risque de se perdre et de mélanger ses fantasmes à la réalité...

Pour moi le Léviathan, c’est un miroir qui n’a pas de reflet. C’est seulement en lisant les deux, qu’on se rend compte que c’est un miroir. Le deuxième livre étant le reflet de l’autre.

Sur le salon du Livre, c’est l’occasion de rencontrer votre public. Quelle relation avez-vous avec vos lecteurs ? Que ressentez-vous en les rencontrant « en vrai » ?

C’est toujours incroyable de voir le nombre de personnes qui attendent pour me voir. Les gens sont formidables, certains m’offrent même des cadeaux. C’est rassurant, parce que j’écris pour me sentir moins seul et finalement je me rend compte qu’on est plein de petites solitudes mitoyennes. Ca fait énormément plaisir de rencontrer les lecteurs même s’il y a un côté usurpateur où on se dit, je ne mérite pas tout ça ! Je ne suis pas meilleur que ces gens.

Et une petite question pour finir … Vous lisez quoi en ce moment ?

Je viens d’attaquer Dome de Stefen King. Regis Descott vient également de sortir un livre et je pense que je vais me jeter dessus quand j’aurais fini Dome. J’aime bien prendre mon temps et savourer un livre. D’ailleurs, je rêve de partir sur une plage avec une valise de livres, ça fait tellement longtemps que je ne l’ai pas fait !

Merci Maxime Chattam !

Partager avec vos amis

Plus de produits

Les jeux vidéo peuvent-ils rendre dépendants?

Les jeux vidéo peuvent-ils rendre dépendants?

Critiqués par les médias et les politi

La liste des jeux sur Nintendo 3DS

La liste des jeux sur Nintendo 3DS

Découvrez la liste des jeux qui accompa

Le départ en vacances … avec enfants

Le départ en vacances … avec enfants

A chaque fois, c’est la même chose. A

Les femmes jouent de plus en plus aux jeux vidéo

Les femmes jouent de plus en plus aux jeux vidéo

Contrairement aux préjugés, les femmes


Retrouvez les Kopines sur Facebook

A voir également

Ton apparence tu soigneras

Ton apparence tu soigneras

Enceinte, le corps change tellement, que l'on oscille e

La malédiction

La malédiction

L'heure est grave ! Depuis des années, nous subissons

Les sports extrêmes tu éviteras

Les sports extrêmes tu éviteras

Et oui avec la grossesse, il faut changer quelques peti

Le premier maman

Le premier maman

Le premier maman, on l'attend avec impatience, écoutan

Ca peut pas être pire...

Ca peut pas être pire...

Il y a des jours comme ça, où tout va de travers. Et

Une pensée pour les autres

Une pensée pour les autres

Sur Kopines, on aime se moquer de la maternité et de s

© 2009-2013 Kopines. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans permission écrite de Kopines.
Toutes les marques citées sur Kopines appartiennent à leur propriétaire respectif.