Qui mieux que vos kopines peuvent vous conseiller?
RSS FaceBook Twitter
Accueil BD Kopines Pour Elle Pour Lui Pour Enfant Idées cadeaux Le Mag

Interview de Diglee

Interview de Diglee

Dossier

Cette semaine, Les Kopines reçoivent Diglee en Guest Star ! Diglee est illustratrice et son blog cartonne ! Il cartonne tellement qu'il a été adapté en livre ! Les Kopines ont voulu en savoir un peu plus sur cette sucess story !

Interview de Diglee

diglee kopines 

Maureen Wingrove alias Diglee est une jeune illustratrice de 23 ans. Tout comme Penelope Bagieu ou Margaux Motin, Diglee s'est fait connaître du grand public grâce à son blog, qui attire chaque jour pas moins de 13 000 visiteurs ! A l'occasion de la sortie de Diglee : Autobiographie d'une fille gaga, qui reprend les meilleurs posts de Diglee, Les Kopines ont voulu en savoir un peu plus sur cette fan de mode et de Lady Gaga !

Voici son interview !

Commençons avec une question très originale … D’où vient ton surnom Diglee ?

Ahah ! Alors, ce surnom, c’est mon beau père qui me l’a trouvé, quand j’avais 12/13 ans. Un soir, au lieu de m’appeler « Mau » (pour Maureen), il m’a appelé « Digliani »… petit jeu de mots, donc, avec Modigliani, le peintre des années 30.  Il a finalement raccourci en « Digli ». Moi, j’ai adoré le peintre, et donc, c’est tout naturellement que je lui ai dit qu'un jour, si j’avais besoin d’un pseudo, je prendrais Digli. J’ai juste glissé le « ee » de mon prénom Maureen, pour garder un côté british, et c’était parti !

Et une autre non moins originale … Comment as-tu eu l’idée de créer ton blog ?

DigleeGrâce à mon homme ! Décidément, en gros aucune bonne idée ne vient de moi, quoi !

Nan en fait, j’étais à l’école depuis 3 ans, je n’avais pas internet chez moi,  je ne connaissais même pas la signification de « blog », et je voyais encore moins à quoi ça pouvait bien servir. Mais mon homme en tenait un vachement joli sur canalblog à l’époque (avant qu’ils nous envahissent de pubs, ces saligaux !) et ça m’a donné envie. Donc, on a pris une aprèm pour me le faire, il m’a expliqué le B.A BA, et je l’ai ouvert… en 2007 donc.

Au début c’était plus une sorte de book en ligne, sans grande connexion entre les travaux présentés, et de fil en aiguille c’est devenu un mini journal dessiné. Un « blog bd », comme on dit.  Je faisais mes articles chez moi, et je postais sur les bancs de l’école, pendant les pauses ! C’était roots quand j’y pense…

Sur ton blog, tu racontes ta vie quotidienne. C’est un peu comme un journal intime mais lu par des milliers d’internautes. Ce n’est pas bizarre qu’autant de personnes aient accès à des informations sur ta vie privée ?

Ben à vrai dire, avant le livre, je n’y pensais pas trop : je fais mes posts dans ma chambre, devant mon mac avec mon chat sur les genoux. Je n’imagine pas la dimension humaine qu’il va y avoir derrière chacun d’entre eux. C’est plutôt abstrait… Là où je m’en rends plus compte, c’est maintenant qu’il y a le livre : un objet, que les gens se passent, me demandent de dédicacer, etc.  Ça peu me confronter à certains de mes gags de façon plus concrète... Genre quand mon grand oncle, ancien prof agrégé de Français/Latin/Grec, lit à voix haute devant moi l’article dans lequel j’hésite entre le sexe et le shopping : c’est un peu plus embarrassant que quand je suis sagement planquée derrière mon écran et les commentaires d’anonymes.

Comment réagissent les lecteurs à tes posts ? As-tu déjà été confrontée à des commentaires malveillants ?

Oh, dans l’ensemble je n’ai pas à me plaindre, mes lecteurs sont des petits cupcakes d’amour sucrés. Mais en bonne blogueuse bd, j’ai eu mon lot de méchants vilains trolls énervés/scandalisés/pas contents. Mon inutilité et ma superficialité étaient les cibles de prédilection, en général. Mais en fait, ça me fait beaucoup rire, surtout quand les détraqueurs signent Fantomas ou Rebelle89… Ca fait partie du jeu… le troll est à la blogueuse ce que les Louboutin sont à la mode: incontournables ! (Punaise, t’as vu la transition mode, là ?)

Ce n’est pas trop difficile de trouver du temps pour alimenter régulièrement ton blog ? As-tu parfois des « pannes » d’inspiration ? Combien de temps consacres-tu à la création d’un post ?

digleeSiiiiiiiiiiiiiiiii.
C’est duuuur.
On n’imagine pas :

1) il faut qu’il m’arrive des trucs marrants, déjà, pour avoir de la matière : donc je sollicite la BFF (Best Friend Forever) plusieurs fois par semaine pour provoquer le destin.

2) il faut que j’aie le temps d’en faire un post, le soir, après une journée de boulot bien remplie.

Pour faire un post, je n’ai pas de timing précis, vu qu’ils varient sans cesse dans la taille et le contenu, mais j’y passe minimum une heure, maxi cinq heures.

Quel a été l’impact du blog sur ta vie professionnelle ?

Oh, si peu !

C’est juste entièrement lui qui fait que je gagne ma croûte …. C’est lui qui m’a donné tous mes boulots.

Comment est née l’idée de faire une version papier de ton blog ?

Elle est née de la tendance du moment et des éditeurs à vouloir faire des livres des blogs référents. Ça fait déjà 2 ans qu’on est venu me solliciter pour ça : de moi-même je ne sais pas si je l’aurais proposé. Mais j’ai eu la chance d’être repérée par Marabout : j’avais vu le beau livre de Margaux J’aurais adoré être ethnologue, le super boulot d’impression, et même le travail sur le contenu du bouquin… ça m’a plus que motivée. Ça sortait du créneau bd classique.

As-tu eu des moments de doute ? Si oui, comment les as-tu surmontés ?

digleeOOOOOOOH, que oui. Que oui que oui. J’ai tout simplement bloqué pendant 4 mois. Zéro, nada, pas un dessin : impossible de commencer. J’étais tétanisée.

J’avais le gros fantôme de Margaux Motin au dessus de la tête : même univers, même collection, même maquette… déjà que les mauvaises langues nous assimilent, elle Pénélope et moi, alors c’était l’angoisse!

Je les ai surmontés en parlant avec Margaux, justement, qui m’a dit de le faire pour moi, et de me faire plaisir. Oui, je le savais, mon éditrice me le disait, mais je ne sais pas, dans sa bouche, ça a fait tilt.

Quelles sont les étapes pour la création d’un ouvrage comme « Autobiographie d’une fille gaga » ? Quel est le temps nécessaire à sa réalisation ?

Étape 1) : le choix des articles. Je fais une présélection.
Étape 2) : redessiner les anciens post trop moches pour être édités tels quels. Mise en page des autres au format
Étape 3) : le chemin de fer. L’éditrice les met dans un ordre relativement cohérent, trouve une chute, un début etc…
Étape 4) :  trouver la couv/le titre
Étape 5) : dessiner des inédits

Pff, en fait, on pourrait continuer super longtemps comme ça. Ça a pris beaucoup de temps (surtout à cause de mon retard …) mais en gros, on a été dessus vraiment à 100% pendant 4 mois. Et en tout, un an.

Enfin, peux-tu nous parler de tes projets futurs ?

Je n’ai pas de projets précis pour l’instant, mais je continue à bosser et on me propose plein de choses très sympas... vous verrez !

Diglee new york

Merci Diglee pour cette interview !

N'hésitez pas à visiter le blog de la demoiselle

Et à consulter son ouvrage !!

A découvrir ou à redécouvrir aussi, l'interview Kopines de Penelope Bagieu et l'interview de Margaux Motin

Partager avec vos amis

Plus de produits

Aaaah les grands principes

Aaaah les grands principes

Quand on va être Papa, avant que sa pro

Drive, le premier grand rôle de Ryan Gosling

Drive, le premier grand rôle de Ryan Gosling

Lors du Festival de Deauville 2011, nous

Nine-et-une-chose, quand la poésie fricote avec le loufoque!

Nine-et-une-chose, quand la poésie fricote avec le loufoque!

Aujourd’hui, partons à la rencontre d

Qu'est-ce que le masque de grossesse?

Qu'est-ce que le masque de grossesse?

Attention les futures mamans, si vous av


Retrouvez les Kopines sur Facebook

A voir également

Ce qu'on ne vous dit pas

Ce qu'on ne vous dit pas

Même si aujourd'hui, on parle à peu près de tout au

Mon meilleur moyen de contraception...

Mon meilleur moyen de contraception...

Tu sais que tu es parent quand les moments d'intimité

L'amnésie maternelle

L'amnésie maternelle

Dans certaines situations, je suis parfois atteinte d'a

Un matin comme les autres

Un matin comme les autres

C'est marrant comme les hommes et les femmes ont une vi

Ton apparence tu soigneras

Ton apparence tu soigneras

Enceinte, le corps change tellement, que l'on oscille e

La malédiction

La malédiction

L'heure est grave ! Depuis des années, nous subissons

© 2009-2013 Kopines. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans permission écrite de Kopines.
Toutes les marques citées sur Kopines appartiennent à leur propriétaire respectif.